LOIRE ATLANTIQUE
4, rue de l'aéronautique | 44344 Bouguenais cedex | Tél : 02 40 08 99 60 | E-mail : accueil@capeb44.fr
Accueil / Actualités / François de Rugy a reçu la CAPEB 44 le 19…
/ Je suis perdu !
24 janvier 2018

François de Rugy a reçu la CAPEB 44 le 19 janvier

La micro-entreprise et la rénovation énergétique au coeur des échanges entre la CAPEB 44 et le Président de l'Assemblée Nationale, député LREM de Loire-Atlantique.
180119_rdv_f_de_rugy

Le 19 janvier, la CAPEB 44 rencontrait le Président de l’Assemblée Nationale François de Rugy et député LREM de Loire-Atlantique.

Armelle Cochevelou, secrétaire générale, et Pierre Briodeau, président, se sont félicités de l’écoute et de l’attention portée aux TPE et qui transparait dans les ordonnances réformant le code du travail. Il s’agît là d’une première qui permet d’avoir une vision optimiste sur l’avenir. Cependant, ils ont tenu à manifester leurs inquiétudes, tout particulièrement sur le terrain du régime de la micro-entreprise et celui de la rénovation énergétique.

Le statut de la micro-entreprise, qui, s’il permet d’être un réel tremplin vers l’entreprenariat, constitue à date une concurrence importante pour les TPE du secteur du bâtiment.

Pierre Briodeau souligne « qu’il est nécessaire d’adapter ce régime au secteur du bâtiment afin notamment d’éviter la tentation du travail au noir ».

 

Armelle Cochevelou a pour sa part rappelé que « ce régime n’aide en rien au développement ou à la pérennité des entreprises, du fait de la difficulté de recruter. En effet, certains chefs d’équipe jusque là salariés d’entreprises préfèreront devenir micro-entrepreneurs du fait de l’attractivité de ce statut aux charges réduites. Par ailleurs, les micro-entreprises ne forment pas d’apprentis, ce qui est un frein pour l’avenir du secteur ».

 

Lors de cet entretien, Armelle Cochevelou et Pierre Briodeau ont formulé à François de Rugy les propositions  suivantes :

  • Pour les micro-entreprises

- Sur l’idée de François de Rugy de créer d’un comité de suivi des micro-entreprises, Armelle Cochevelou et Pierre Briodeau ont approuvé l’initiative, soulignant la nécessité de mieux connaître ces micro-entrepreneurs et également de mesurer les dommages collatéraux de ce régime auprès des entreprises (distorsion de concurrence, développement du travail au noir, perte de main d’oeuvre compétente, impact sur l’apprentissage, etc).
- La Capeb appelle à la réflexion pour la création de 2 régimes adapté au secteur du bâtiment  celui de micro entreprise« activité annexe » et celui de la micro entreprise « démarrage d’une nouvelle activité »  en jouant sur les plafonds de chiffres d’affaires et la durée maximale d’adhésion à ce régime

  • Pour la rénovation énergétique

- Armelle Cochevelou et Pierre Briodeau ont rappelé qu’il était indispensable de maintenir coûte que coûte la TVA à 5,5% pour limiter la concurrence des micro-entreprises et soutenir la rénovation énergétique
- Ils ont par ailleurs suggéré de réformer le label RGE sur le modèle de qualigaz avec des audits sur chantiers, qui contrôlent réellement la qualité du travail et avec un minimum de contraintes administratives. ceci en vue d’accélérer la rénovation des passoires thermiques en donnant accès à toutes les entreprises artisanales aux chantiers de rénovation.

  • Pour la formation
    Enfin, Pierre Briodeau a profité de cet entretien pour présenter la nouvelle formation Responsable Technique du Bâtiment qui sera lancée en septembre en Loire-Atlantique et en Vendée, visant à mieux former les jeunes à devenir chefs d’équipes, bras droits et repreneurs des entreprises du bâtiment.